Lundi 26 novembre 2018 s'est tenu à Béziers le colloque de l'Association que je préside, Ville et métiers d'Art, sur le thème: Les Métiers d' Art, un levier d'action pour la revitalisation des centres-villes

 

Aux côtés de Christophe Poissonnier, Délégué Général de l'association, j'y ai notamment souligné la volonté d'accompagner les artisans d'art en les installant au coeur de nos villes et de nos vies. Vecteur d'humanisation des territoires, je suis persuadé que ces artisans d'art, passionnés et passionnants, ont toute leur place dans le plan d'action en faveur de la revitalisation des centres-villes, le Plan Action Coeur de Ville, pour lequel la ville de Béziers a été retenue.  

Les tables rondes qui ont suivi se sont articulées tout au long de la journée autour de différents thèmes mêlant témoignages, expériences et projets.

L'écosystème que représentent les Métiers d'Art au service des territoires était le thème abordé par Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Rollon Mouchel-Blaisot, Préfet en charge du Plan Action Coeur de Ville, Michel-François Delannoy de la Caisse des Dépôts, Marie-Hélène Frémont, Directrice Générale de l'INMA et Jacques Garrau, Directeur de l'APCMA.

Ils ont affirmé la nécessité de travailler ensemble au service des territoires en valorisant les savoir-faire des artisans d'art.

Les interventions et témoignages des villes ont confirmé l'adéquation entre les métiers d'art et les centres historiques : Alain Vogel, Maire de Pezenas, Marie-Hélène Thoravval, Maire de Romans-sur-Isère et Jean-Marie Platet, Président de BACV ont livré leur expérience trouvant un écho dans le public, composé de professionnels et d'élus venus de toute la France.

Espelette, Laguiole, Dieulefit, Pézénas, Montolieu mais aussi Baccarat sont des succès collectifs qui refusent le déterminisme géographique. Les exemples de Baccarat et Villedieu-les-Poêles ont illustré la passerelle entre nouveaux métiers d'art et villes liées à un savoir-faire.

La dernière thématique concernait les métiers d'art au service de la revitalisation servie par les témoignages des villes de Montpellier, Ollioules et Pantin.

La qualité des échanges, des partages d'expérience a prouvé l'intérêt des collectivité pour la promotion et le développement des métiers d'art et savoir-faire d'exception.

Je me réjouis que les métiers d'art soient à nouveau une préoccupation des politiques publiques, mais également un outil au service des territoires et des populations. 

Les métiers d'art, c'est l'avenir !